Communiqués de presse

L’IAB France recommande les standards de la publicité en ligne publiés par la « Coalition for Better Ads »

La « Coalition for Better Ads » a réalisé une vaste étude auprès des internautes et des mobinautes aux Etats-Unis ainsi qu’en Europe. L’IAB France est très fière d’y avoir participé et de contribuer aux discussions et à l’élaboration des règles de bonnes conduites de l’industrie de la publicité digitale.

L’IAB France et TAG lancent un programme contre la fraude dans la publicité digitale

En partenariat avec l’IAB France, TAG (Trustworthy Accountability Group) lance en France ses 4 programmes de certification contre la fraude, la malveillance et le piratage dans la publication digitale. Créé en décembre 2014, TAG est une organisation dont le but principal est la promotion de la transparence et la lutte contre la corruption dans l’industrie de la publicité numérique. 

Créativité au menu des « Ad Innovation Pitch »

A l’occasion de son colloque annuel « Consumer First », l’IAB France, a organisé, en partenariat avec Digital Business News, la 1ère édition du concours des StartUps « Ad Innovation Pitch ». Le colloque a rassemblé tous les grands acteurs du digital en France dont un grand nombre de startups qui jouent un rôle très important en France en faveur développement du digital.

Adblocks : Les internautes toujours plus équipés

Le deuxième baromètre publié le 22 novembre 2016 à l’occasion du colloque annuel de l’IAB France « Consumer First » révèle une augmentation de 20 % du taux d’adoption des adblocks sur le marché français depuis janvier 2016. Il est ainsi passé de 30 à 36 %. Sur un échantillon de 11 701 personnes représentatives de la population française, l’étude fait apparaître une augmentation de toutes les tranches d’âge, notamment les 25-34 qui est une cible privilégiée des annonceurs.

Taxation de la publicité des vidéos en ligne : Attention danger !

Le 12 octobre 2016, la commission des finances de l’Assemblée nationale a adopté un amendement et un sous-amendement visant à taxer la publicité des vidéos en ligne en affectant ces ressources à hauteur de 70 millions d’euros au profit du Centre National du Cinéma.

Pages