Structurer le marché de la communication sur Internet, favoriser son usage et optimiser son efficacité

Search
Vous êtes ici

Actualités

Retrouvez toutes les actualités de l’IAB France !

[3 QUESTIONS A...] Elodie Dratler - Chairwoman de WOMINDS

21.09.2020

Dans une démarche visant à mieux connaitre et à mieux faire connaitre ses adhérents tout en leur apportant plus de visibilité, l'IAB France a développé un format d'interview rapide. Cette semaine nous vous proposons de découvrir Elodie Dratler, Chairwoman of WOMINDS et membre de l'association ONU Femmes France.

 

  • Pourriez-vous présenter votre parcours et ce qui vous a amené à créer Wominds ?

Je me suis construite en tant que femme, maman solo, manager dans le digital pendant plus de 20 ans. J'ai mené divers combats pour préserver ces rôles sans souffrir du plafond de verre. En Février 2020, alors que j' étais CMO et membre du Comex d'une start UP, on m’a proposé de racheter l’entreprise dans laquelle je travaillais. J’ai d’abord refusé pensant ne pas avoir les compétences et la carrure. Le sentiment d'imposture est très féminin ! Puis j’ai réalisé que je pouvais me lancer comme si mes boss avaient libéré une croyance limitante. Wominds est né d’une envie profonde de donner du sens à mon parcours, à mes expériences, avec la volonté farouche d’accompagner l’égalité des chances et le leadership au féminin. Depuis 5 ans, je suis aussi une “proche aidante, c’est à dire que je gère au quotidien un proche malade. Quand on se bat, qu'on manage son temps entre vie pro, perso, efficacité et passion, envie de s’accomplir et frustration, ça éclaire sur la vie des femmes en général, sur cette charge mentale presque inhérente au genre.

Wominds, c’est la contraction de “Wonderful Mindset”. Tout est une question de confiance, mental et inspiration.

  • Quelles actions menez-vous au quotidien pour favoriser l’inclusion des femmes et la diversité des genres en entreprise et plus largement ?

A travers Wominds , j’ai créé un cabinet d'expertises multidisciplinaires qui travaillent sur la compréhension du fonctionnement humain et l évolution des mentalités. Nous proposons aux entreprises des outils issus des neurosciences cognitives et comportementales. Nous participons à des réflexions (cf la Newsletter sur les femmes et l’industrie d’Aurélien Gohier), proposons des études/sondages, aidons à la prise de décision des femmes via des ateliers de co-développement et travaillons sur l’intelligence adaptative dans la conduite du changement en entreprise. L’objectif final est de dépasser les écueils issus des genres,transformer des perceptions  et accompagner les talents utiles aux changements du monde de l’entreprise et de la société.

Concrètement je m’engage POUR les femmes à travers de nombeux projets. Il y a une grande différence entre, faire le constat des effets néfastes des inégalités pour les droits humains, et, AGIR POUR l’égalité et l’inclusion des genres.  J’ai l’honneur d’être membre de l'association ONU Femmes France. En fin d’année, nous relançons les campagnes HeForShe et Orange Day, nous célébrerons également les 25 ans de La Plate-forme d’Action de Beijing. 12 domaines prioritaires d'intervention pour aider les droits fondamentaux des femmes. 25 ans plus tard on a peu progressé. Aucun pays n’a gagné l’égalité sur l’éducation des femmes et les salaires et en matière d’agenda, nos esprits ne sont pas aidés car les objectifs d’amélioration sont fixés à 2030 ! Quelle entreprise a des KPI à 10 ans ? 

  • Pourquoi adhérer aujourd’hui à l’IAB France ?

Pour activer et sensibiliser mon réseau à ces questions d’égalité des genres. Le numérique est bizarrement en pénurie de candidats et à la fois, à des kilomètres de la réalité sociale. Faire du numérique un accélérateur de diversité et promouvoir le positionnement de Wominds, c’est agir pour plus d’équité de traitement. Les femmes sont loin d'être correctement représentées, souvent loin des postes décisionnels et les hommes féministes sont loin d'être identifiés, or grâce à eux, c’est la justice professionnelle et l’intégration de l’excellence managériale que l’on peut activer. L’IAB a son rôle à jouer auprès des entreprises du numérique sur ce point et je veux y participer.

Partager sur :